L’hiver approche ! Voici 7 conseils pour protéger les hérissons

7 Conseils pour Protéger les Hérissons cet Hiver

Les hérissons figurent parmi les précieux alliés nocturnes des jardins. Les jardiniers savent qu’ils veillent sur leur espace vert et leurs cultures durant la nuit, empêchant entre autres les limaces et les escargots de commettre des ravages. Malheureusement, ces mignons gardiens de nos jardins sont une espèce menacée d’extinction, avec une possible disparition d’ici 2025. Durant l’automne, période de réserve alimentaire et de soins aux jeunes, et l’hiver, phase critique d’hibernation, il est crucial de les soutenir et de les protéger pour assurer leur survie jusqu’au printemps. Pour les aider à vaincre les rigueurs de l’hiver, voici quelques conseils faciles à suivre. Nid, nourriture, eau… toutes les conditions seront réunies dans votre jardin pour accueillir les hérissons cet hiver.

1) Créer un jardin accueillant pour les hérissons en hiver : un entretien à effectuer toute l’année !

Pour attirer les hérissons dans votre jardin, il est primordial de respecter leur habitat. Cela implique avant tout de renoncer aux produits chimiques, notamment les herbicides et les pesticides. Ces substances sont particulièrement problématiques car elles menacent non seulement votre santé, mais aussi celle de toute la faune et flore qui constitue la biodiversité de votre jardin. Elles détruisent notamment les insectes dont les hérissons se nourrissent. De plus, les intoxications dues aux anti-limaces sont fréquentes, car ces produits s’avèrent très toxiques pour ces petites bêtes. Optez donc pour des insecticides et herbicides naturels plus respectueux de l’environnement. Savon noir, purins de plantes, etc., les solutions naturelles ne manquent pas.

Pensez également à conserver des zones plus sauvages dans un coin de votre jardin. Les friches et mauvaises herbes y attireront non seulement les insectes pollinisateurs, mais aussi d’autres insectes dont les hérissons se régaleront en hiver et au printemps à leur réveil. En outre, ces petits animaux s’y sentent bien. Il n’est pas rare de les retrouver dans une cabane de jardin en désordre, au sein de restes d’élagage, ou encore dans un tas de compost, de feuilles mortes ou de branches. Ce sont leurs lieux de nidification préférés !

Lire aussi :
Moucherons : 10 astuces pour les éliminer de la cuisine et maison

2) Éliminer les clôtures à ras du sol ou laisser une ouverture

Adapter votre jardin implique aussi de faciliter les déplacements d’une parcelle à une autre. Souvent, une clôture gênante peut devenir la principale raison pour laquelle ces petites bêtes piquantes évitent votre jardin, surtout si elle ne prévoit aucune ouverture (un simple trou de 15 cm x 15 cm suffit pourtant). On peut également éviter les bordures trop basses qui entravent leur passage. De plus, si vos voisins sont d’accord, proposez-leur de laisser également quelques passages pour ces animaux qui pourront ainsi étendre leur habitat et éviter de traverser la rue, diminuant ainsi le risque de se faire écraser par une voiture la nuit.

3) Fournir aux hérissons de quoi se construire un abri pour l’hiver

Le hérisson a pour habitude d’amasser un tas de végétaux pour se protéger du froid pendant l’hibernation. Pour l’aider, laissez à sa disposition des tas de feuilles mortes, de la paille, des pierres, des brindilles, des herbes, des restes de taille, un peu de compost ou encore des branches sous une haie ou à proximité. Cela lui permettra de s’isoler efficacement. Profitez-en pour minimiser l’entretien de votre jardin ! De cette façon, il trouvera facilement tout ce dont il a besoin pour aménager son nid.

4) Vous pouvez aussi acheter ou fabriquer une maison pour hérissons pour l’hiver

Hérisson émergeant d’une maison en automne avec des feuilles colorées abri pour l'hiver

Pour soutenir ces petits mammifères, on peut également opter pour l’achat d’une maison conçue spécialement pour eux. Il est aussi possible de la fabriquer soi-même avec des planches de bois en veillant à bien la protéger et la rendre étanche contre la pluie. Construisez un abri d’environ 30 cm de large, 40 cm de profondeur, 30 cm de hauteur, avec une ouverture de 15 cm sur l’un des côtés les plus courts et vers un coin. Cela assurera une bonne ventilation à l’intérieur. Il est même envisageable de séparer l’entrée/couloir de la zone de couchage pour optimiser l’isolation contre le froid.

Lire aussi :
Éliminer les chenilles processionnaires durablement : méthodes efficaces

Si vous achetez ou fabriquez une maisonnette, placez-la à l’abri du vent, de la pluie et des animaux domestiques. Un endroit peu fréquenté (et donc peu dérangé) avec une ouverture vers le nord ou le nord-est sera idéal. Ensuite, recouvrez-la de feuilles et de branchages pour lui donner un aspect naturel, et garnissez l’intérieur de sciure, de foin ou de feuilles. Après l’hiver, nettoyez-là pour la réutiliser l’année suivante. Pour ce nettoyage, utilisez simplement de l’eau et une brosse dure, sans produit parfumé ou chimique !

5) Nourrir les hérissons avant l’hiver : un débat controversé…

faut-il nourrir les hérissons du jardin ?croquettes pour un hérisson

Bien qu’il soit adorable, le hérisson reste un animal sauvage capable de trouver sa propre nourriture. Larves, mille-pattes, fourmis, perce-oreilles, scarabées, sauterelles… les proies ne manquent pas durant la majeure partie de l’année, surtout si vous n’utilisez pas de produits phytosanitaires chimiques dans votre jardin. De plus, la diminution des ressources alimentaires à l’approche de l’hiver lui signale naturellement qu’il est temps d’hiberner. En outre, ce sont des animaux opportunistes. Si l’homme les nourrit, ils perdent leur instinct de chasse et ne diversifient plus leur alimentation. Enfin, les croquettes pour chat ou chien souvent offertes ne sont pas idéales pour cet insectivore, car trop riches en protéines, ce qui peut nuire à leur santé sur le long terme.

Cependant, si vous souhaitez donner un petit coup de main en automne-hiver, lorsque sa nourriture se fait rare, c’est possible, surtout si le hérisson semble très jeune ou pèse moins de 600 g à l’approche de l’hiver. Cela doit alors se faire très ponctuellement et avec modération. Vous pouvez lui offrir des croquettes ou de la pâtée pour chat ou chien (préférez celles au poulet), ou de petits morceaux de viande, mais jamais à base de poisson. Des arachides concassées non salées ni sucrées (amandes, noix, noisettes) peuvent également convenir. Enfin, évitez le lait qui peut provoquer des diarrhées chez le hérisson et le déshydrater. Préférez une gamelle d’eau propre et fraîche durant les périodes sèches.

6) Les précautions à suivre avec les hérissons en hiver

Pour leur bien-être, il convient de respecter certaines règles. La principale est qu’une fois installé, il vaut mieux ne jamais déranger l’animal ni toucher à son abri. Sinon, il risque de gaspiller ses réserves d’énergie pour se déplacer et chercher un nouveau refuge. Si vous le dérangez, par exemple pour l’observer, il pourrait se réveiller et, dans certains cas, cela peut causer une crise cardiaque.

Il est donc préférable de le laisser tranquille dans son abri tout l’hiver et de veiller à ce que vos animaux de compagnie ne s’en approchent pas. En effet, il existe un risque que les bé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *