cafard erreurs invasion de cafards

10 erreurs à éviter pour ne pas attirer les cafards

Rencontrer ces nuisibles dans un recoin de notre foyer représente une expérience désagréable au plus haut point et suscite un dégoût profond. De surcroît, la réputation de ces créatures nuisibles pour leur capacité à se reproduire rapidement est bien établie. Ainsi, l’apparition d’un seul cafard laisse présager l’existence d’une colonie entière dissimulée quelque part, sans parler des œufs prêts à éclater. Face à cette situation, il devient urgent d’engager la bataille contre les blattes en recourant aux remèdes naturels ou aux insecticides, selon ce qui vous convient le mieux. Quel que soit votre choix, vous devrez vous adapter, car de multiples erreurs fréquemment commises peuvent attirer les cafards chez vous.

Par conséquent, il est illusoire de vouloir arrêter l’infestation sans prendre en compte les conseils suivants. Si l’idée de cohabiter avec ces insectes répugnants vous est insupportable, il est alors crucial de cesser immédiatement ces erreurs qui les attirent.

L’erreur de croire que seules les demeures négligées attirent les cafards

Comme nous allons le développer, divers éléments peuvent encourager ces nuisibles à prendre leurs aises dans nos habitations et la propreté n’est qu’un facteur parmi d’autres. Effectivement, même dans un intérieur impeccable, vous n’êtes pas pour autant à l’abri. Les cafards, tout comme d’autres parasites (souris, mites, fourmis, etc.), si ils trouvent chez vous de l’eau, un abri chaleureux et/ou de quoi se nourrir (même de simples miettes), n’hésiteront pas à s’installer, et ce, peu importe votre niveau de maniaquerie. Il est également bon de noter que si vos voisins en sont infestés, il est probable que votre domicile le soit également.

Laisser des restes de nourriture est une erreur fatale face aux cafards

Des miettes négligées sur la table après un repas, de la vaisselle sale à côté de l’évier, des ingrédients non rangés sur le plan de travail, des miettes dispersées sur le sol… Chaque minuscule partie de nourriture représente une aubaine pour les cafards qui y voient un véritable festin. Si un cafard est aperçu chez vous, il est temps de fermer le buffet en nettoyant méticuleusement la table, la vaisselle et toute surface salie après avoir mangé. De plus, veillez à stocker toute nourriture dans des contenants hermétiques en verre ou en métal. Ainsi, vous ne nourrirez pas uniquement les mites alimentaires mais également les cafards à la recherche d’un repas facile ! Enfin, gardez la poubelle fermée pour les empêcher d’y accéder.

Lire aussi :
Combien coûte un caméléon ? Prix et dépenses annexes

Erreur 3 : Ne pas nettoyer sa cuisine de façon approfondie

La cuisine, centre névralgique de la préparation des repas ainsi que de leur consommation et où une partie de la nourriture est stockée, joue un rôle crucial dans le combat contre les blattes. Abandonnez les nettoyages superficiels et assurez-vous de bien nettoyer toutes les surfaces en contact avec les aliments, y compris le sol. Pensez également aux environs des plaques de cuisson ainsi qu’aux projections de graisse sur les murs ou les meubles, qui offrent un garde-manger idéal pour ces insectes répulsifs. Ainsi, ne négligez aucun recoin et appliquez-vous à tout nettoyer après la préparation de vos repas.

Ignorer l’aspirateur et la serpillière : une grave erreur

Supprimer les saletés du sol (miettes, poils, poussière…) rend l’environnement bien moins attrayant pour les cafards. Ne faites pas l’impasse sur l’utilisation régulière de l’aspirateur et sur le nettoyage du sol avec la serpillière pour assurer leur propreté.

Laisser l’humidité s’accumuler : Une erreur à ne pas commettre

Les cafards sont attirés par les environnements humides, ne pas combattre cette humidité est donc une erreur critique. Ces êtres à sang froid peuvent survivre sans nourriture pendant des semaines, mais ne peuvent pas se passer d’eau plus d’une semaine, ce qui souligne l’importance de s’attaquer activement à ce problème. Plusieurs méthodes existent pour réduire l’humidité chez soi (plantes absorbantes, gomme d’arabique, charbon, bol de riz ou gros sel…), mais cela ne suffit pas : il est également crucial d’éliminer toute eau stagnante (y compris celle des plantes) et de ventiler efficacement votre domicile tous les jours, en particulier la salle de bains si elle n’est pas équipée d’une VMC.

Erreur 6 : Négliger de réparer les fuites d’eau

Une fuite anodine peut sembler insignifiante, mais elle est synonyme de gaspillage d’eau et fournit un accès facile à l’eau pour les cafards, favorisant ainsi un milieu humide propice à leur prolifération. Même une petite accumulation d’eau près du siphon de l’évier, des toilettes, de la baignoire, du frigo, ou de la machine à laver peut offrir à ces insectes tout ce dont ils ont besoin pour survivre et se multiplier. Pour détecter une fuite, notez les chiffres sur votre compteur d’eau avant de partir au travail et comparez-les à votre retour. Examinez chaque canalisation et installation à la recherche de signes de fuites d’eau.

Lire aussi :
Éviter les punaises de lit dans les vêtements de seconde main : astuces essentielles

Erreur 7 : Conserver un intérieur sombre et désordonné

Comme mentionné précédemment, les endroits peu entretenus ne sont pas les seuls à risque. En effet, les cafards détestent la lumière et préfèrent les espaces où ils peuvent se cacher. Il est donc conseillé de laisser entrer la lumière du jour en ouvrant les rideaux et de désencombrer pour éliminer le désordre. Faites le tri notamment dans les piles de journaux et les cartons qui leur offrent des cachettes idéales.

Erreur 8 : Ne pas utiliser de bicarbonate contre les cafards

Le bicarbonate de soude est l’un des remèdes naturels les plus efficaces pour repousser les blattes et autres insectes nuisibles. Ce produit écologique, sans danger pour nos animaux de compagnie contrairement aux insecticides commerciaux, les déshydrate et agit comme un poison. Mélangez-le simplement avec du sucre en proportions égales et placez le mélange dans des récipients aux endroits stratégiques de votre demeure.

Erreur 9 : Oublier de colmater les fissures extérieures

Les fentes entre les plinthes, ainsi que celles sur les portes ou les murs, représentes des voies d’accès idéales pour les blattes qui peuvent se faufiler à travers ces espaces grâce à leur silhouette plate. Pour les empêcher de pénétrer, pensez à combler les fissures et à calfeutrer les bas des portes et les espaces dans les cadres des fenêtres.

Erreur 10 : Laisser les cafards sans réaction immédiate, une faute grave

Ils peuvent sembler insignifiants en raison de leur taille, mais ne les sous-estimez surtout pas ! Il est crucial de s’attaquer à l’infestation dès que possible afin d’éviter une invasion massive en peu de temps. De plus, après tout traitement, restez vigilant aux signes de récidive. Cette vigilance vous permettra d’agir rapidement en cas de retour. N’oublions pas également le risque sanitaire, leurs déjections pouvant provoquer des réactions allergiques, notamment chez les personnes asthmatiques. Une raison de plus pour agir avec rapidité et détermination.

Est-il judicieux d’écraser les cafards ? Voici nos ultimes conseils !

Il est communément admis qu’écraser un cafard peut libérer des phéromones attirant d’autres spécimens et que ses œufs pourraient survivre. Cependant, écraser les œufs les détruit également et un cafard mort ne peut plus émettre de phéromones. Ce mythe est donc infondé. Néanmoins, si des répulsifs ou insecticides ont été utilisés dans votre domicile, il vaut mieux laisser le cafard contaminer son nid pour accélérer l’éradication des nuisibles.

Il convient aussi de se garder de toucher ces créatures, car elles se nourrissent de nos déchets et transportent des germes (salmonelle, E.Coli, etc.), pouvant ainsi propager des maladies et causer des intoxications alimentaires. Si vous entrez en contact avec des cafards ou s’ils traversent certaines zones de votre cuisine, un nettoyage approfondi s’impose.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut