Guide : Quel type de poisson mettre avec un combattant ?

Vous êtes passionné d’aquariophilie et vous avez pour désir de créer un écosystème aquatique harmonieux et captivant. L’une des questions les plus fréquentes que vous vous posez sur les combattants est sans doute : Quel poisson puis-je mettre avec à ses côtés ? Dans cet article, nous allons plonger dans le monde fascinant de la cohabitation avec les poissons combattants, et vous donner des conseils avisés pour que votre aquarium soit un lieu de paix entre différentes espèces.

Un caractère unique

Avant de choisir des compagnons pour votre combattant, vous devez bien comprendre sa personnalité. Le combattant, également connu sous le nom de Betta splendens, est un poisson territorial qui peut devenir agressif envers ses congénères, en particulier les mâles. Ils ont des nageoires spectaculaires et une couleur éclatante, mais ils préfèrent généralement nager en solitaire. Pour que tout se passe bien, il faut veiller à respecter leur nature solitaire tout en cherchant à les accompagner harmonieusement.

Les Combinaisons à Éviter 

Maintenant que nous sommes plongés dans le monde de la cohabitation des combattants, approfondissons la question des combinaisons à éviter pour préserver la tranquillité de votre précieux poisson. Cette race de poisson est magnifique et fascinante, mais leur tempérament territorial nécessite une certaine vigilance lors du choix de leurs compagnons aquatiques. Voici quelques exemples concrets des combinaisons à éviter :

Deux combattants mâles dans le même aquarium 

C’est la première règle d’or à retenir. Évitez à tout prix de mettre deux combattants mâles dans le même aquarium, à moins que vous n’ayez un espace extrêmement vaste et bien structuré pour les séparer visuellement. Les combats entre mâles sont fréquents et violents, pouvant entraîner des blessures graves, voire la mort. C’est une combinaison à haut risque que nous vous déconseillons vivement.

Lire aussi :
Éviter les punaises de lit dans les vêtements de seconde main : astuces essentielles

Les gouramis 

Les gouramis sont d’autres poissons labyrinthidés, tout comme les combattants, mais ils sont généralement moins agressifs. Cependant, il est préférable d’éviter de les maintenir ensemble, car leur ressemblance peut créer des conflits territoriaux. Les gouramis peuvent également être porteurs de maladies qui pourraient affecter votre combattant.

Poissons rouges 

Les poissons rouges ont des besoins différents de ceux des combattants. Ils ont tendance à produire beaucoup de déchets, ce qui peut rendre l’eau de l’aquarium impropre à la vie des combattants. De plus, la taille et la nage lente des poissons rouges pourraient susciter l’agressivité du combattant envers eux.

Cichlidés agressifs 

Certains cichlidés, tels que les cichlidés du genre Cichlasoma, sont connus pour leur agressivité. Les combattants sont de petites proies potentielles pour ces prédateurs. Évitez donc de les mettre ensemble pour garantir la sécurité de votre combattant.

Poissons labyrinthidés Colisa 

Les autres poissons labyrinthidés, tels que les colisa, partagent des caractéristiques similaires avec les combattants, notamment leur structure de labyrinthe. Bien que la cohabitation puisse être envisageable dans un grand aquarium avec de nombreuses cachettes, il est préférable d’éviter cette combinaison si possible pour prévenir tout conflit territorial.

Les compagnons possibles 

Maintenant que nous avons évoqué les combinaisons à éviter, penchons-nous sur les compagnons possibles qui peuvent cohabiter harmonieusement avec votre combattant. Bien qu’ils aient une réputation de solitaires, il existe quelques options de cohabitation qui peuvent transformer votre aquarium en une véritable communauté paisible. Voici quelques exemples d’amis potentiels :

Les crevettes d’eau douce 

Les crevettes, comme les crevettes cerise (Neocaridina heteropoda), sont souvent d’excellents compagnons pour les combattants. Elles sont petites, paisibles, et elles ne présentent généralement pas de menace pour les poissons. De plus, elles sont de nature discrète, ce qui évite tout conflit territorial. Les combattants peuvent cohabiter en toute quiétude avec ces charmantes créatures d’eau douce.

Les poissons-arc-en-ciel 

Les petits poissons-arc-en-ciel, tels que le poisson-arc-en-ciel néon (Melanotaenia praecox), peuvent être d’excellents compagnons, à condition de disposer d’un aquarium suffisamment spacieux. Ces poissons sont actifs, colorés, et ils occupent différentes zones de l’aquarium, ce qui permet d’éviter les conflits territoriaux. Lorsqu’ils sont bien assortis, cette combinaison peut créer un tableau aquatique vibrant.

Lire aussi :
Avez-vous une idée de la manière dont un cheval dort ?

Les tétras néons 

Les tétras néons (Paracheirodon innesi) sont réputés pour leur beauté et leur comportement pacifique. Leurs couleurs vives apportent une touche d’éclat à l’aquarium. Ils se déplacent en groupe, ce qui peut détourner l’agressivité potentielle d’un combattant. Veillez à maintenir un groupe de tétras suffisamment grand pour qu’ils se sentent en sécurité.

Les corydoras 

Les corydoras, également connus sous le nom de poissons-chats, sont d’adorables petits poissons de fond qui cohabitent souvent harmonieusement avec ce type de poisson. Ils sont paisibles, résistants et ils ajoutent une dimension intéressante à l’aquarium. Les corydoras se sentent à l’aise dans un groupe, ce qui favorise un comportement naturel.

Les néritinas 

Les escargots néritinas (Neritina spp.) sont des nettoyeurs d’aquarium efficaces. Ils se nourrissent d’algues et contribuent ainsi à maintenir votre aquarium propre. Ces escargots ont par ailleurs l’avantage d’être paisibles et de ne pas perturber la quiétude de votre combattant.

L’aménagement de votre espace 

Un aménagement approprié de l’aquarium est une chose appréciable pour soutenir la cohabitation harmonieuse. Assurez-vous d’avoir suffisamment de cachettes, de plantes aquatiques et de zones de repos pour chaque occupant. Les poissons de la race des combattants apprécient les endroits où ils peuvent se retirer et se reposer, ce qui réduit le stress et les conflits potentiels.

L’observation et l’adaptation

Un autre conseil à prendre en compte et qui peut vous aider est qu’il faut être prêt à observer attentivement ses poissons. Comme dit plus haut dans l’article, chaque combattant a sa propre personnalité, et il est possible que certains s’entendent mieux avec des compagnons que d’autres. Si vous remarquez un comportement agressif ou des signes de stress, soyez prêt à intervenir en retirant temporairement l’agresseur ou en réaménageant l’aquarium.

Le mot de la fin 

La cohabitation avec un combattant peut être un défi, mais avec les bonnes connaissances et un aménagement adéquat de l’aquarium, il est tout à fait possible de créer un environnement aquatique paisible et esthétiquement plaisant. Lorsque vous envisagez d’introduire de nouveaux compagnons, surveillez attentivement leur comportement initial pour vous assurer que tout se passe bien. Avec ces conseils en main, vous serez en mesure de créer un tableau aquatique où la beauté et la sérénité règnent en maîtres, pour le plus grand plaisir de vos yeux et de vos compagnons à nageoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut