Quels sont les endroits à éviter en Corse

Endroits à éviter en Corse : lesquels ?

La Corse, perle de la Méditerranée, est reconnue pour ses paysages côtiers idylliques, ses sommets imposants et son patrimoine culturel dense. Elle promet des vacances inoubliables à ses visiteurs. Cependant, pour un séjour serein et sans soucis, il est important de se renseigner sur certains endroits peu recommandés.

Ce guide est conçu pour orienter les touristes en mettant en lumière les lieux à éviter en Corse, des plages retirées sans surveillance aux quartiers à risque, sans oublier les sentiers de randonnée non entretenus, les zones à risque d’inondation près des cascades, ainsi que les routes de montagne délicates pour les véhicules non adaptés.

Plages retirées sans surveillance

La Corse dispose de plus de 1000 kilomètres de côtes, ornées de nombreuses plages de sable fin et d’eaux cristallines. Néanmoins, certaines d’entre elles ne sont pas surveillées et peuvent constituer un danger pour les baigneurs.

  • Courants marins : Il existe des zones côtières réputées pour leurs courants forts capables d’emporter les nageurs non vigilants.
  • Zones rocheuses : Plusieurs plages écartées dissimulent des rochers sous-marins dangereux en cas de plongeon ou de contact inattendu.
  • Accès difficile : L’accès compliqué à certaines plages peut entraver les actions de secours en situations d’urgence.

Certaines plages retirées en Corse où une grande prudence est recommandée :

  • Plage de Tamarone : Proche de Macinaggio sur le Cap Corse, cette plage, malgré son cadre splendide, est assez isolée et non surveillée. Il est prudent de rester vigilant en raison de courants potentiellement forts.
  • Plage de Saleccia : Accessible uniquement par un chemin de terre ou par la mer, la plage de Saleccia est l’une des plus préservées et éloignées de Corse. Son accès difficile limite l’arrivée rapide des secours.
  • Plage de Lotu : Similaire à la plage de Saleccia en termes d’accès, la plage de Lotu offre des eaux claires invitantes mais sans surveillance, invitant à la prudence.
  • Plage d’Arone : Plus accessible et connue que les précédentes, la plage d’Arone près de Piana ne bénéficie néanmoins d’aucune surveillance. Sa profondeur et les roches alentour nécessitent une attention accrue.
Lire aussi :
3 conseils essentiels pour un voyage inoubliable à l'île Maurice

Comment bien sélectionner sa plage

Pour une expérience optimale en Corse, privilégiez les plages surveillées et suivez scrupuleusement la signalisation de baignade. Demandez conseils aux résidents ou aux offices de tourisme et évitez les endroits absents des guides officiels.

Zones sensibles des métropoles

Malgré son ambiance globalement tranquille, certains quartiers des grandes cités corses peuvent être plus exposés à l’insécurité. Il est suggéré de les parcourir avec prudence, particulièrement la nuit ou si vous ne vous y connaissez pas bien.

Quartiers où une vigilance renforcée est de rigueur :

  • Extérieurs d’Ajaccio : Si la ville d’Ajaccio est généralement paisible, certains de ses quartiers excentrés peuvent se révéler moins rassurants après le coucher du soleil. Il est recommandé d’éviter les zones désertes et de privilégier les endroits bien éclairés et animés.
  • Bastia – La Citadelle et zones portuaires : Bastia est une ville pleine de charme avec un patrimoine culturel riche. Cependant, le périmètre de la Citadelle et certaines parties des zones portuaires peuvent être moins hospitaliers la nuit. Il est conseillé de faire preuve de prudence et éviter les promenades nocturnes en solitaire dans ces quartiers.

Chemins de randonnée non signalisés

La Corse offre un éventail de randonnées en montagne ou à travers le maquis. Pourtant, elle compte aussi des sentiers non officiels qui peuvent représenter un risque pour les marcheurs non avertis en raison de leur difficulté technique et du manque de signalisation.

  • Risque de se perdre : L’abondance de virages, intersections et sections ambiguës peut rendre l’orientation difficile, augmentant le risque d’égarement.
  • Complexité technique : Les secteurs abrupts et glissants nécessitent une expérience préalable de la randonnée en montagne ainsi qu’une condition physique adéquate.
  • Absence de services : Généralement, les sentiers non balisés ne sont pas entretenus régulièrement et ne disposent pas de points d’approvisionnement en eau ou d’assistance en cas d’accident.

Voici des chemins de randonnée non officiels à aborder avec circonspection :

  1. Monte Cinto : Malgré l’existence de sentiers officiels pour atteindre le sommet, certaines variantes non conventionnelles peuvent se montrer périlleuses.
  2. Vallée du Fango : Cette zone offre des randonnées magnifiques mais certains itinéraires non signalisés près du cours d’eau sont à éviter pour leur dangerosité.
  3. Capo Rosso : À l’écart du chemin principal, les sentiers alternatifs non marqués peuvent être trompeurs et difficiles à naviguer.
Lire aussi :
Durée nécessaire pour apprendre l'anglais : Combien de temps de voyage ?

Conseils de sécurité pour la randonnée en Corse

Pour prévenir les accidents, il est recommandé de suivre les itinéraires officiels entretenus par le Parc naturel régional de Corse. Informez-vous sur les prévisions météorologiques avant toute sortie et vérifiez que vous êtes équipé d’un kit de secours, d’eau suffisante, d’un téléphone portable chargé et d’une carte précise de votre itinéraire. Enfin, respectez toujours les recommandations de sécurité et les réglementations locales afin de protéger la faune et la flore locales.

Si vous avez l’intention de découvrir d’autres destinations, voici une liste d’endroits à éviter aux quatre coins du monde :

  • endroits à éviter en Thaïlande
  • endroits à éviter à Majorque
  • endroits à éviter au Cap d’Agde
  • endroits à éviter à l’île Maurice
  • endroits à éviter en Martinique

Cascades et rivières pendant les crues

La Corse est parsemée de splendides cascades et cours d’eau dont les eaux pures attirent les visiteurs. Cependant, ces lieux peuvent devenir très dangereux en période de crue, suite à des précipitations intenses ou à la fonte des neiges.

  • Courants forts : Les eaux déchaînées peuvent surprendre et emporter les imprudents, augmentant le risque de noyade.
  • Vagues soudaines : Des montées d’eau imprévues peuvent survenir et piéger les baigneurs négligents.
  • Rivages glissants : Les abords des cours d’eau peuvent être glissants et instables, ce qui accroît le risque de chutes.

Des cascades et cours d’eau à éviter lors des crues :

  1. Cascades des Anglais près de Vivario : Bien que faciles d’accès et pittoresques, elles peuvent se révéler très dangereuses en période de crue.
  2. Rivière du Fango : Réputée pour ses piscines naturelles, la rivière du Fango peut devenir rapidement périlleuse lors d’augmentations soudaines du niveau de l’eau.
  3. Cascades de Piscia di Gallu : Situées dans le sud de l’île, elles attirent de nombreux visiteurs mais peuvent être inaccessibles et dangereuses durant les périodes de mauvais temps

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut